L'oiseau qui pete

L'oiseau qui pète

...C’est ici, à cet endroit précis, vingt ans auparavant, qu’ils avaient aperçu la première. C’est Mathieu qui l’avait vue. Il était revenu à la ferme en courant, excité, essoufflé. Jean-Claude avait encore le son de sa voix dans l’oreille : « Un gros faisan papa ! Un super faisan avec un collier noir et blanc et qui fait des bonds de un mètre au-dessus des blés ! »« Est-ce qu’il pète ? » avait interrogé le père, et le gamin avait levé des yeux arrondis...

En cinq nouvelles vives, malicieuses et tendres, Jean-Marie Sirgue narre les écorchures de quelques personnages trop naïfs, sensibles ou ... cyniques. Une balade tissée de souvenirs et d’imaginaire qui s’inscrit dans l’écrin musical proposé et interprété par Lucile Louis à partir des compositions de Philip Glass, Franz Schubert, Edward Elgar, Georges Bizet, Lili Boniche...

Une balade pour adultes et adolescents.


Spectacle Spectacle